Download and Read books La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués online PDF, TXT, ePub, PDB, RTF, FB2 & Audio Books files for your device. So, you can read the books in any times.

[11.17 MiB] La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués books by Guy Boulianne

La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués
Title:La Société fabienne: les maîtres de la subversion démasqués
Format Type:eBook PDF / e-Pub
Author:
Date release:
Size:11.17 MiB
Category:World Affairs, Books, Politics & Current Events
Ce livre n’est pas sans rappeler les livres de Serge Monast (L’intégrale), de Yann Moncomble (L’irrésistible expansion du mondialisme) et Jacques Bordiot (Une main cachée dirige). Mais celui auquel il paraît le plus proche est celui de Epiphanius, « Maçonnerie et sectes secrètes, le côté caché de l’histoire ».

Après avoir tracé un historique, terreau sur lequel a pu s’établir la Société Fabienne – la City de Londres et la vogue du socialisme et du communisme – l’auteur s’attache à démontrer comment cette société s’infiltre partout dans le monde et dans toutes les couches de la société, par l’intermédiaire de leurs promoteurs et de son école à formater l’esprit de ses élèves, la London School Economics, dans le but de diffuser leurs idées de domination du monde. De quoi s’agit-il ? Comme les Illuminés de Bavière de Weishaupt, la Société Fabienne vise à renverser les acquis de l’ancien monde. Seulement elle ne le fait pas comme les Bolchéviques (dont elle est proche idéologiquement comme l’a démontré Pierre Elliott Trudeau), dans la révolution et la violence, non, elle le fait progressivement, graduellement, patiemment. L’auteur affirme que : « le plan est très ésotérique et rusé, et difficile à comprendre pour la majorité des gens. »

C’est un plan qui vise à abolir les nations (le Canada se vante d’être le premier État post-national qui se définit par son multiculturalisme et non plus par son histoire), la propriété comme l’impose le communisme. Ce plan vise à faire du monde un grand village où toutes les races et les religions sont mélangées, les particularités des peuples anéanties, les individualités niées, ou tout est formaté, uniformisé, tracé, comme dans « Le meilleur des mondes » de Aldous Huxley. Les Fabiens sont non seulement des immigrationnistes forcenés, mais également des eugénistes convaincus. L’humanité doit être réduite coûte que coûte, vaille que vaille, afin que leur plan reste viable. Pour eux tout est bon pour casser l’ancien monde. La promotion des drogues et d’une contre-culture satanique telle que celle des Beatles et des Rollings Stones vise a égarer la jeunesse. Rendre faux, idiot, bête, inculte, docile, perméable à tout et n’importe quoi, éloigner de l’essentiel, couper l’être humain de son humanité, voilà le programme que les adeptes de la Société Fabienne réserve à l’humanité entière et qui est sur le point de réussir, malheureusement. L’auteur enchaîne avec précision sur les technologies qui permettent d’asservir l’humanité en un chapitre terrifiant qui aborde les problèmes de l’intelligence artificielle, de la puce RFID et de la 5G, véritable « soupe » d’ondes qui entoure la planète Terre, aucun être vivant n’y échappant !
Comments
  • Fukushima
  • Enseignement des sciences, méthode scientifique : la formation de l'esprit critique
  • Letters to a Young Scientist
  • Contagio
  • Compórtate
  • Les tactiques de Chronos
  • Dune - exploration scientifique et culturelle d'une planète-univers
  • La symphonie du vivant
  • La nueva mente del emperador
  • El placer de la X
  • 2040 : Tous dans l'espace ?
  • Et si… ?
  • Lettres sur la botanique
  • Les Pouvoirs de l'esprit
  • L'Humanité n'est que le début
  • Félix d’Hérelle, trop rebelle pour le Nobel
  • The World as I See It
  • Un an dans la vie d'une forêt
  • Penser droit
  • Le Charme discret de l'intestin (édition augmentée)
  • La lecture, une activité qui prend la tête !
  • Comment les neurosciences démontrent la psychanalyse
  • The Science of Dune
  • L'effondrement de la civilisation occidentale